Depuis une dizaine d’années, le lundi et le vendredi Agnès Maloine et Alain Reynaud nous apportent leur savoir-faire et leurs techniques pendant le cours de peinture du Foyer Rural d’Aubais. Pour cette rentrée 2015/2016, Madame le maire, Pilar Chaleyssin, nous a octroyé une splendide salle très claire et madame Dominique Raynaud, présidente du Foyer Rural, a fait en sorte que les nouveaux locaux soient équipés pour la rentrée le 21 septembre.

Nous sommes tous des amateurs, parfois inexpérimentés, nous en rêvions et un jour nous nous sommes lancés et avons osé.
Aquarelle, huile, acrylique, pastel, voire dessin pur à la mine de plomb ou l’encre de chine, Agnès Maloine et Alain Reynaud, nos deux professeurs chevronnés nous ont ouvert les portes de toutes ces techniques.
Certains ont fait rapidement des choix, d’autres continuent à chercher sous la houlette d’Agnès et d’Alain qui nous accompagnent volontiers et nous encouragent à tout essayer.

 


peindre-a-aubais-le-train-a-vapeur-des-cevennes

Le train à vapeur des Cévennes d’Anduze à Saint-Jean-du-Gard

Premier livre en collaboration :

Texte Agnès Maloine
Aquarelles Agnès Maloine et Alain Reynaud

On monte dans le train à la gare d’Anduze. Un jet de vapeur, un coup de sifflet et c’est toute la splendeur des paysages cévenols qui vient à nous.
C’est à ce délicieux périple à bord du train des Cévennes que nous convient Agnès Maloine et Alain Reynaud, deux artistes amoureux de cette région et qui ont pris le temps de regarder ce qu’on ne peut plus voir depuis les routes, emportés par la vitesse. Une aventure de chaque instant, qui nous fait découvrir ou redécouvrir la faune et la flore, l’architecture et la vie quotidienne, les viaducs, les tunnels, les passages à niveau, le marché de Saint-Jean-du-Gard ou encore l’univers si singulier de la bambouseraie.

A feuilleter pour des moments de pur plaisir.

Transhumance en Cévennes, Du Mont Lozère à Colognac

Deuxième livre en collaboration :

Textes Agnès Maloine
Aquarelles de scènes pastorales Agnès Maloine et Alain Reynaud

Chaque année depuis des siècles, lorsque l’été s’annonce et que l’air se fait plus lourd, les bergers conduisent les brebis sur les hauts pâturages, là où l’herbe est riche et abondante. C’est la transhumance : pendant trois mois, hommes et bêtes vivront ensemble, au même rythme. De retour à la ferme, les brebis donneront naissance à leurs petits et un nouveau cycle pourra commencer. C’est à un lent et beau voyage dans les Cévennes que les auteurs nous convient ici : pendant cinq jours et cinq nuits, ils ont vécu au milieu des troupeaux, marchant le jour, mangeant le temps de courtes pauses, dormant à la belle étoile, escortés de près d’un millier de brebis. Ils ont emprunté les chemins de traverse, tracés au fil des siècles par les troupeaux transhumants, qui ne suivent pas les vallées mais coupent à travers les montagnes, montant et descendant sans arrêt, passant les cols et longeant les lignes de crêtes. De forêts de hêtres en landes de genêts, de causses en châtaigneraies, la finesse et le réalisme des aquarelles nous plongent au cœur de paysages somptueux, le temps d’une aventure dépaysante, bien loin de notre réalité quotidienne.

peindre-a-aubais-transhumance-en-cevennes